Le monde

Comment le gouvernement a dépolitisé le ministère de l’« Environnement »

Au gré des remaniements, les ministres changent et les intitulés des ministères évoluent. Depuis le 11 février dernier, Ségolène Royal n’est ainsi plus ministre de « l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie » mais de « l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, chargé des relations internationales sur le climat ». Créé en 1971, ce ministère a connu plusieurs intitulés. D’abord « ministère de l’Environnement et de la Protection de la nature », il est rapidement devenu ministère de « la Qualité de vie » dans le courant des années 1970. Dans les deux décennies suivantes, le voilà qui prend l’intitulé de « ministère de l’Environnement ». C’est n’est qu’en 2007 qu’il devient « ministère de l’Ecologie et du Développement durable ». Aujourd’hui, retour en arrière avec le come-back de l’« Environnement ». Pourquoi ? Un choix de communication pour une autre vision de la politique environnementale ? Réponses d’Emmanuel Marty, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université de Nice Sophia Antipolis et auteur d’une étude sur la communication environnementale.

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide