Le monde

Quelle réglementation en vigueur pour le travail en isolement?

La réglementation définie par l’article L.230-2 du Code du travail oblige l’employeur à prendre les mesures nécessaires pour sécuriser le travailleur isolé tant physiquement que psychiquement. Dans la caractérisation du travail en isolement, plusieurs paramètres sont fondamentaux. Quelles sont alors les obligations de sécurité de l’employeur?

L’évaluation des risques

Le travail en isolement en lui-même n’est pas rattaché à une définition réglementaire stricte. Le Code du travail ne stipule donc pas l’obligation pour l’employeur d’adopter un dispositif de sécurité en particulier pour ses employés, mais il est néanmoins tenu d’évaluer les risques pour identifier les situations d’isolement dangereuses. En d’autres termes, l’employeur est obligé de chercher à limiter les risques, voire à les éviter. Cette prévention concerne tout autant la sécurité collective qu’individuelle.

C’est pour remédier aux situations d’isolement que les entreprises sont très nombreuses à recourir aux pti, des dispositifs de sécurisation personnalisables permettant de porter secours à un individu qui travaille hors de portée de vue de ses collègues en cas de nécessité. Les accessoires portés en permanence par le travailleur isolé lui permettent d’envoyer des signaux d’alarme à une centrale d’assistance en cas de problème. L’évolution de la technologie fait qu’aujourd’hui, les dispositifs de PTI peuvent également envoyer une alerte automatiquement lorsqu’une anomalie ou une absence de mouvement préalablement paramétrée est détectée via les accessoires.

L’organisation des secours

L’employeur doit assurer les premiers secours en cas de nécessité absolue après l’émission d’une alerte. Les dispositions doivent être prises dès la phase d’évaluation des risques puisque l’organisation des secours dépend de leur niveau. Dans l’organisation des secours, des personnes spécialement formées aux premiers soins doivent être impliquées. Un matériel de premiers secours accessible et adapté doit également être mis à leur disposition.

Les recherches de solutions techniques qui incombent à l’employeur nécessitent alors une étude spécifique qui peut être chronophage et nécessitant la mobilisation de nombreuses ressources. Le recours aux services d’un centre de téléassistance devient donc une nécessité pour se décharger de tout ce travail en plus. Au-delà de la vente de PTI en effet, une centrale d’alarme offre différents services de maintenance, d’installation et des conseils pour aider l’employeur à choisir le dispositif le plus mieux adapté aux activités de ses travailleurs isolés.

Le choix du dispositif de sécurisation idéal

Bien que ne figurant pas dans les obligations du Code du travail, le choix du PTI est une étape importante dans la minimisation des risques pour le travailleur isolé. Les dispositifs abondent sur le marché, induisant un choix parfois assez compliqué. Les boîtiers GSM, les téléphones PTI et les radios sont quelques systèmes les plus utilisés. Les dispositifs connectés prennent de plus en plus de place dans le secteur. Le badge Bluetooth PTI est par exemple une solution nouvelle génération pour sécuriser le travailleur isolé en possession d’un Smartphone. Ce dispositif permet le déclenchement volontaire d’une alarme comme la détection automatique d’une absence de mouvement, envoyant ainsi un signalement à la centrale d’alerte qui procède à une levée de doute instantanément et qui peut également envoyer les secours si nécessaire.

 

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide